logo de Bel-foot-euro.be
 
 

Bologne FC

RSC Anderlecht

 
15e match européen du RSCA
 
Tour de qualification de la Coupe des Champions 1964-65. (Test Match, le 14/10/1964)
 
    compo
voir la compo du RSCA sur le terrain
     
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   

Comme c'est toujours 0-0 après les prolongations, Anderlecht va se qualifier par tirage au sort avec le célèbre "pile ou face" effectué par l'arbitre devant les capitaines des deux équipes !!! Au début des années 70, cette pratique grotesque sera remplacée par la fameuse séance des "Tirs au but". A noter, que c'est aussi à ce moment là que la Règle des buts marqués à l'extérieur (compte double) entrera en vigueur...

   
 
M. Daniel Zariquiegui Izco
 
Nou Camp à Barcelone. (8.649 spectateurs)
 
Retour en haut de page
 

Anderlecht - Bologne: cette fois, pas de barrage (extrait du Journal Le Soir du 2 octobre 1989

Anderlecht retrouvera en UEFA un club mal classé du Calcio. Mais Bologne, c'est d'abord un souvenir incroyable pour les Mauves.

Revenus au premier plan ces dernières saisons après une rétrogradation en troisième division, les bleus et rouges de la capitale de l'Emilie-Romagne, demi-finalistes de la Coupe de l'UEFA contre Marseille la saison dernière, courent toutefois après leur passé. Anderlecht est dans le même cas et ce tirage au sort permet justement d'exhumer des tiroirs un des épisodes d'anthologie de l'histoire européenne des deux clubs.

En 1964, en effet, au premier tour de la Coupe des champions, Anderlecht héritait de l'équipe emmenée par Helmut Haller, Harald Nielsen et autre Giacomo Bulgarelli. Vainqueurs 1-0 au Parc Astrid grâce à un but de Paul Van Himst, les Bruxellois se retrouvaient menés 2-0 et virtuellement éliminés en Italie quand un but de Jacky «Zorro» Stockman les sauvait à quelques secondes de la fin. A l'époque, il n'était pas question de la règle des buts inscrits à l'extérieur et les deux équipes se voyaient donc contraintes de disputer un match d'appui à Barcelone. Une semaine plus tard, nouvel affrontement: 0-0. Prolongations: toujours 0-0. Après 5 heures de jeu, il était donc impossible de départager les champions de Belgique et d'Italie. La séance des tirs au but n'étant pas encore d'actualité, l'arbitre Zariquiegui se voyait dès lors contraint de recourir à un procédé inimaginable de nos jours: désigner le club qualifié à pile ou face. Martin Lippens, le capitaine des Mauves qui avait déjà gagné le toss avant le match et avant la prolongation, opta une nouvelle fois pour le «face». Et le destin, décidément facétieux en ce soir d'octobre 64, ajouta un nouveau rebondissement au suspense: la pièce de l'arbitre retomba en effet sur... sa tranche! Le deuxième essai était le bon. C'était «face» et Anderlecht était qualifié.

Jean-François LAUWENS (Journal Le Soir du 2 octobre 1989)

Source : Journal Le Soir